Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Festival Euroclassic 2014

 

PROGRAMME COMPLET DU FESTIVAL SUR DEMANDE ET SUR INTERNET:

WWW.FESTIVAL-EUROCLASSIC.EU

 



 Concert d’ouverture du Festival Euroclassic: BOXE BOXE

 

 Dimanche 31 août 2014, 17h - spectacle musical – 25€/20€

 

Comme chaque année depuis 24 ans, la Communauté de Communes du Pays de Bitche et l’association CASSIN, font partie des organisateurs du Festival Euroclassic, qui se déroule cette année du 31 août au 1er novembre. Le thème de l’édition 2014 est les 5 sens- Baroque“. C’est à Bitche que le concert d’ouverture aura lieu avec la Compagnie Käfig et le Quatuor Debussy.

Comme le dit Mourad Merzouki, le meilleur chorégraphe français de Hip-Hop « la boxe, c’est déjà de la danse ». Il aime associer des disciplines à priori totalement opposées et s'inspire des techniques issues des arts du cirque, des arts de combat et de la danse contemporaine. La danse tout comme la pratique d’un art martial nécessite labeur, sueur et efforts non comptés. Se mêlent ainsi l’excitation du « combat» et le trac de l’artiste avant de jouer devant une salle comble.

 

Les compositeurs invités sur le ring sont Maurice Ravel, Giuseppe Verdi, Félix Mendelssohn, Franz Schubert et son célèbre quatuor « La Jeune Fille et la Mort », Philip Glass avec « Dracula » et Henryk Gorecki... La magie opère dans une symbiose certes atypique mais tellement réussie… entre Danse, Sport et Musique.

 

 

 

 


 


Samedi 27 septembre 2014, 20h – église de Liederschidt– 12€/8€

 

Le Masque anglais est un jeu de masques de la Cour des XVIe et XVIIe siècles, précurseur direct de l‘opéra baroque en Angleterre. La scène réunit poésie, musique, danse, costume, effets de scène et architecture. Ce concert présente des chansons, airs, et danses aux masques de l‘Angleterre du XVIe au XVIIIe siècle. Les grands gestes, la sensibilité dramaturgique, le bouquet d‘émotions et la virtuosité musicale transportent à notre époque la joie de vivre de cette musique.

Laura Faig: Soprano

Pia Grandl: Flûte à bec, cithare

Tatiana Flickinger: Flûte à bec

Margit Kovacs: Clavecin

 

Programme :

Mask dances: Sir Adsons Masque- The second witches dance

Cupararee or Graysin- The Satyrs Masque

John Dowland: Come again- Dear if you change- can she excuse

G. F. Händel: Sweet Bird

Henry Purcell: The Plaint


 

 

 

 

 

Vendredi 3 octobre 2014, 20h – salle de Montbronn – 15€/12€

 

 

 

Ciné concert avec « Paris qui dort » film de René Clair (1923), qui met en lumière de façon unique Paris, ses monuments… et la Tour Eiffel en particulier.

 

L’histoire mystérieuse et fantastique de ce Paris endormi est à la fois comique et poétique : la Tour Eiffel y est filmée sous tous les angles, certaines scènes sont à peine imaginables…

 

 

 

 

Les musiques de Satie, Joplin, Debussy et Fauré, pour ne citer que ces compositeurs, mettent en valeur ce Paris des années 20.

 

Elles accompagnent le film de René Clair tel un collage musical et sont interprétées par un trio classique, piano, flûte et violoncelle : Isabelle Poulain, Sabine Jehanno & Marie Tournemouly.

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 18 octobre 2014, 20h – église protestante de Baerenthal – 15€/12€

 

22h : repas à l’Arbre Vert (sur réservation uniquement auprès de l’association Cassin)

 

 

 

Bien que l’on ignore tout de la jeunesse et de la formation de Johann Georg Rauch – né à Soultz (Haut-Rhin) en 1658 – son nom apparaît autour de 1681 où il est mentionné comme organiste de la cathédrale de Strasbourg, précisément au moment où cette dernière, sur ordre du Roi de France Louis XIV, est rendue au culte catholique après plusieurs décennies de protestantisme. Sa présence dans la vie musicale de la cathédrale est attestée jusqu’à sa mort après laquelle son fils Michel-Joseph prendra sa succession.

 

 

 

Rauch n’a curieusement pas laissé d’œuvres d’orgue. En revanche il est l’auteur de quatre imposants recueils de musique (3 consacrés à des pièces vocales et un constitué de douze sonates instrumentales), tous édités de son vivant et très diffusés en Alsace et au-delà. Après un succès considérable, l’œuvre de Johann Georg Rauch est progressivement tombée en désuétude jusqu’à être totalement oubliée à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

 

 

 

A la suite d’un important travail de recherches et de restitution, les musiciens de l’ensemble Dulcis Melodia se réjouissent de partager avec le public leur passion pour l’œuvre de Johann Georg Rauch, sans aucun doute une pièce maîtresse du patrimoine musical rhénan.

 

 

 

MENU :

 

 

 

Le souper du Roy :

 

 

 

·         Les bulles libertines

 

·         Jambon braisé sur sapin de Baerenthal au raifort

 

·         Bouchée de la Reine Marie Leszczynska La surprise chocolatée de Marie Antoinette

 

·         Arrosée de la cuvée du Roy